Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/04/2012

Homard et caricole

Une jolie découverte à Oostduinkerke, la Caricole. Il s'agit d'un petit restaurant situé à Oostduinkerke village, juste en face de la maison communale. Il annonce comme spécialité la bouillabaisse, mais nous verrons qu'il ne s'agit pas de son seul atout.

L'accueil est sympathique, même s'il manque peut-être d'un peu de spontanéité (mais ce sont peut-être mes gênes hennuyers qui me font dire cela).

L'endroit est joliment et sobrement décoré. Les lumières tamisées permettent une certaine intimité autour de la table. On peut juste reprocher le fait que la salle soit un peu bruyante lorsque le restaurant est complet.

Le restaurant propose une carte assez classique, mais tout est fait maison et tous les produits sont de hautes qualités. On y trouve des carbonnades flamandes, des entrecôtes à la parilla (servie sur une plaque à grillade brûlante), cassolette de poissons ou gambas grillés. Les viandes sont délicieuses, chaque fois qu'une parilla est servie, le restaurant embaume des odeurs de cuisson et vous fait regretter soit de ne pas en avoir choisi une ou de ne pas assez d'avoir d'appétit pour manger 2 plats. Ah oui, c'est servi avec des frites maison cuites dans la graisse.

Ensuite, il y a le festival de bouillabaisse. Chacun reçoit sa casserole creuset, sa louche, sa pince à homard, et oui, car on a droit à un demi homard avec la bouillabaisse. Celle-ci est constituée d'un très bon jus fait maison (et non pas d'une boîte de conserve). Le jus est très tomaté. On y trouve aussi de la St Jacques, de la lotte, du saumon, du rouget, du cabillaud, des scampis, des grosses crevettes et des bulots (excusez du peu), tous frais. Le tout accompagné de croûtons et de rouille maison. Quel bonheur de soulever le couvercle de la casserole, de sentir les effluves du poisson frais, de voir le homard surnager dans le jus...

Après un tel moment, vous vous dites que le charme sera rompu par l'addition pour un tel plat. Hé bien détrompez-vous, pour un tel menu complété d'une bouteille de vin pour 2 et d'une glace maison, vous payez 48 € par personne.

Le plus gros reproches que l'on peut faire à ce restaurant, c'est de nous emmener dans des dilemmes cornéliens lors des autres visites (car une fois qu'on y a été, difficile de ne plus y retourner). Bouillabaisse ou entrecôte, osso-bucco ou carbonnades ?

12/05/2011

Au rapport

Comme promis, voici mes impressions suite au salon Culinaria qui s'est tenu à Tour et taxis du 5 au 8 mai 2011. je ne vous rappelerai pas le principe de ce salon consacré à la gastronomie, j'en ai déjà pas mal parlé. Pour les béotiens qui ne connaissent pas encore, vous pouvez faire un petit tour sur leur site ici.

Les organisateurs ont légèrement changé la disposition des lieux, réservant les ailes couvertes au stand des restaurateurs et aux tables pour déguster les menus. Les exposants ont été rassemblés dans la cour intérieur sous de petites tentes (avec l'absence remarquée de Mmmmmh). Ce n'est pas plus mal de réserver plus d'espaces à la dégustation. Cependant, je ne crois pas qu'ils aient trouvé la solution ultime, il y a encore moyen de faire mieux les mecs.

En ce qui concerne les ateliers, nous avons juste eu le temps de pratiquer celui consacré à la Leffe et aux fromages se mariant avec ce breuvage. Vous savez peut-être que je ne suis pas un fan de la Leffe qui a perdu son âme au sein d'Inbev. Mais les 2 boissons proposées étaient la Leffe triple et la Leffe radieuse qui reste des produits très honnêtes de Leffe (surtout la triple). Les bières étaient servies (trop fraiches) avec des fromages au lait cru de vache ou de brebis sélectionnés par un fameux fromager d'Anvers dont j'ai oublié le nom. Ce fut une très agréable expérience. Les fromages étaient magnifiques et l'accueil très sympa.

Comme nous étions plusieurs, nous avons pu déguster 3 menus différents.

menu 1 :

  • Saumon mariné, foie gras, betterave, caviar de moutarde
    Saumon légèrement fumé, pommes vertes, concombre, sésame, thé vert.
  • Queue de veau, œuf poché, persil, espuma de pommes de terre fumées.
  • Lard de cochon de lait, chutney de tomates, champignons saumurés, polenta de seiche
  • Crème de chocolat : granité de café, espuma de vanille Tahiti.

menu 2 :

  • Tortellini de champignons des bois et canard fumé, caramel d’ail doux.
  • Cabillaud Breton demi-sel, condiments citrons confits et gingembre, vinaigrette chermoula.
  • Poitrine de cochon de lait confite, la tête braisée à la Leffe, panisse et salade de petits pois à l’huile d’amande douce.
  • Croquant de Sao Thomé, Arriba en cappucino épicé, yaourt au gingembre confit.

menu 3 :

  • Sardines farcies
  • Saumon d’Ecosse « présalé », vinaigrette de saucisson Lyonnais,
    effilochée de chicons aux noisettes
  • Œuf mega trois : Œuf à 63°, légumes verts à l’huile de colza et de curcuma,
    mousseline acidulée
  • Stabroeck/Hoegaarden

Personnellement, j'avais choisi le menu 3 et je suis un peu resté sur ma faim. J'ai regretté un manque d'originalité, surtout pour le saumon de Pierre Résimont ainsi que pour les sardines farcies.

Sinon, le saumon mariné et foie gras du Cor de Chasse, la queue de veau et la poitrine de cochon de lait confite ont eu beaucoup de succès. Mention, spéciale aussi pour les desserts qui étaient tous les 3 très réussis (évidemment avec Matagne et Rigolet, ...)

je regrette aussi que chaque menu se soit vu accompagné pour au moins un plat d'une Leffe. On sent bien le poids du sponsor, surtout lorsque l'on doit se taper une Leffe Ruby qui est dégueulasse (oui je dénonce avec des mots vulgaires, voilà...).

Nous concluerons en disant que nous avons encore passé une très belle soirée à Culinaria et que nous attendons avec impatience la version hiver du projet.

 

100

Bonjour à tous,

juste un petit clin d'oeil pour la centième note de ce blog. Je n'aurais jamais cru que j'aurais le courage d'aller si loin et surtout, je n'aurais jamais cru qu'autant de personnes continueraient à lire ma prose...

Bref merci à tous et j'espère pouvoir continuer encore longtemps.

PS : vous aurez remarqué que le nombre de notes diminue un peu. Ca ne veut pas dire que je vous oublie, mais, père moderne et responsable (ah ah ah...) j'ai peut-être un peu moins de temps à consacrer à ce blog.

11:41 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (1)