Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2010

découverte de whisky

Comme vous le savez, je suis devenu amateur de whisky et une de mes boutiques favorite est l'Ambrosius à Coxyde. Ces derniers ont eu l'idée d'organiser un salon (festival ?) qui porte sur le whisky. Il y sera possible d'y déguster toute une collection de ce fameux breuvage. Vous en trouverez la liste sur le site de l'événement, ici. Ca se déroulera les 30 et 31 octobre 2010 à Coxyde.

Ca me semble très intéressant et j'aurais bien voulu y faire un tour. Hélas, je ne pourrai y participer pour des raisons pratiques.

En plus, je trouve le prix de l'entrée un peu trop élevé, 17 € en prévente pour une journée. Alors, on me dira que pour ce prix, je pourrai goûter toute une série de whiskys (mais il faudra un supplément pour les plus rares). Mais il s'agit quand même d'une foire commerciale dont l'objectif est de vendre des bouteilles de whisky.

Les habitués me répliqueront peut-être aussi que pour un tel événement, ce n'est pas cher. Mais, je ne suis pas un habitué des festivals de whisky et sans connaître, le prix me fait hésiter. Il aurait peut-être été judicieux de prévoir, en plus du forfait à 17 €, une entrée moins chère (5 € par exemple) avec 3 tickets permettant 3 dégustations. Cela encouragerait peut-être les curieux comme moi.

PS : 2 entrées à 17 €, ça nous fait 34 €. pour ce prix là, j'ai déjà une belle bouteille.

 

19/09/2010

Quand un Italien se transforme en Français

Ce week-end, c'était mon anniversaire. Ne croyez pas que je vous le rappelle pour obtenir vos bons voeux (même si ça fait toujours plaisir), mais c'était surtout une occasion pour me faire offrir un restaurant. J'ai assez bien manoeuvré je dois dire. Il y avait un bout de temps que j'avais envie d'essaeré "Chez Ugo" situé à Haine-St-Pierre, à côté de La Louvière. Les critiques, en général étaient plutôt positives (voir ici par exemple). En plus, pour une fois qu'un restaurant tente quelque chose d'original à La Louvière, ça vaut la peine de l'encourager.

Hé bien, nous n'avons pas été déçu. Le restaurant, bien que situé dans un quartier assez peu reluisant, est joliment décoré. C'est sobre et moderne. La salle, assez petite, reste un chouia bruyante (nous étions 7 avec des enfants, donc le son est vite monté).

Le service est professionnel et attentif. Il pourrait être un peu plus chaleureux (mais c'est vraiment pour chipoter).

Nous avons commencé par un velouté de St Jacques surmonté d'un espuma de pêche de vigne comme amuse bouche. C'était très goûteux et d'une présentation originale. La première entrée était un carpaccio de boeuf aux épices accompagnés d'un tartare d'huître. Une bien belle entrée, originale, avec une viande de qualité. Nous nous sommes régalés. La seconde entrée était des coquilles St Jacques gratinées au pecorino sur un lit de raisins aux pistaches et un espuma de mascarpone. Les coquilles St Jacques était délicieuses. Par contre, j'ai trouvé le lit de raisins un peu trop sucré, en fait, je ne suis pas certain que les raisins étaient le bon choix d'accompagnement.

Ensuite, le plat se composait d'un magret de canard cuit à basse température, accompagné d'un flan de petits pois et d'une échalote confite. C'était un plat très réussi. Tout le monde autour de la table été épaté de ce plat savoureux et équilibré. Les assiettes étaient relativement généreuses (c'est quand même un resto gastronomique), mais personne n'en n'a laissé.

Enfin, vint le dessert. Certains avaient été déçus. Il faut croire que le chef a retenu la leçon. Nous nous sommes vus servir une soupe de melon accompagné d'un cube citronné légèrement glacé. C'était très rafraîchissant, original sans être compliqué.

Comme vous l'aurez compris, nous sommes sorti satisfait du restaurant. Si le chef est d'origine italienne, c'est surtout au niveau de la carte de vin que cela se voit. Sinon, s'il y a bien quelques clins d'oeil à l'Italie (comme le Pecorinno, la mozzarella ou le pesto), ses influences sont surtout françaises. Sa cuisine est originale, cependant le chef conserve encore une fameuse marche de progression. On devine les bonnes idées et la technique et je suis persuadé qu'il va dans la bonne direction.

Voilà donc une adresse qui mérite nos encouragements.

PS : j'oubliais le prix du menu, 55 € sans les vins. On n'a vraiment pas été volé.

08/09/2010

Entrée dans les Ordres

Ca y est, c'est fait ! J'ai réservé une table au Karmeliet à Bruges pour le mois d'octobre. Mais oui, le Karmeliet, l'un des "3 étoiles" de Belgique. Celui tenu par Geert Vanhecke, qui, selon lui, a trop de travail dans sa cuisine pour aller faire des émissions télé, comme un autre chef (un certain Pieter G....).

Je m'en lèche déjà les babines.

14:02 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bruges, karmeliet