Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/10/2010

Quand on s'approche de la perfection

Sonnez hautbois, résonnez musettes... Voilà, c'est fait, j'ai mangé dans un restaurant 3 étoiles. Ca manquait, c'est accompli.

Comme je vous le disais précédemment, nous avons réservé une table au Karmeliet à Bruges. Son Chef, Geert Van Hecke est le seul chef avec Pieter Goosens à avoir 3 étoiles en Belgique.

Alors, pour vous narrer cette aventure, je vous propose 2 épisodes (peut-être même 3). Dans un premier temps, je citerai le menu (juste pour vous donner envie) et je vous donnerai mes premières impressions. Je reviendrai plus tard avec un post qui détaille le menu avec des photos (et oui, des photos, je sais que ce n'est pas habituel sur ce blog, mais l'occasion valait la peine).

Voici donc le menu. Evidemment, comme ce n'est pas fréquent de se rendre dans ce genre de resto, nous avons pris le Grrrand menu, n'est-ce pas, le fameux Brugge Die Scone :

  • Lisette marinée, huître Colchester, jus clair de tomates, radis en aigre doux et algues
  • Pavé de flétan, chou-fleur à brun et à blanc, crevettes grises de Zeebruges, jus à l'estragon
  • Langoustine "royale" et ventrêche de porc "Duke of Berkshire" laqué, pommes vertes
  • Noix de Sain Jacques rôties, jus et cromesquis de lapin, poireau et pruneaux d'Agen
  • Noisette de Chevreuil en croûte de poivre noir, sauce poivrade, garniture forestière et chiconettes, un pâté chaud
  • Le chariot de fromages fermiers, les fruits confits en croûte de pain
  • les douceurs autour de fruits et chocolats

Rien que le menu, c'est tout une aventure n'est-ce pas. Et encore, je n'ai pas cité les mises en bouche et les mignardises.

Bien, nous avons été épaté par certains plats, des nuances, de l'équilibre, des associations, des saveurs, ... Vraiment, c'est très impressionnant. Nous avons aussi beaucoup aimé l'accueil, très sympathique et professionnel, pas hautain ou obséquieux. Nous avons aussi été content de pouvoir serrer la main du chef en personne à la fin du repas.

Nous avons un peu regretté le nombre de couverts. Il y avait de la place entre les tables, mais on aurait préféré une ambiance un peu plus intimiste.

Enfin, nous n'avons toujours pas tranché si l'aventure valait le coup en terme de prix. Car évidemment, c'est pas donné. D'un autre côté, on frôle parfois la perfection.

Voilà le début de la réflexion et je vous laisse méditer ces quelques informations. Je m'attelle dès que possible à la rédaction d'une critique détaillée des plats.

Les commentaires sont fermés.