Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/01/2010

On a succombé à la tentation

Ca y est, c'est fait. Nous avons succombé. Nous avons acheté un robot mélangeur. Vous voyez, ces magnifiques appareils avec un bol en aluminium. Le plus connu est celui de la marque kitchenaid, Kenwood en fait aussi. Evidemment, n'ayant pas les moyens de nous en offrir un de ces marques, nous avons choisi celui de l'Aldi. Il est très bien, complètement en métal, 800 W, il est aussi accompagné d'un shaker en verre.

C'est vraiment un bel appareil dont nous avions envie depuis très longtemps. Est-ce vraiment utile ? En tous cas, cela permet de faire de très bonne pâtes et autres appareils....

Il trône maintenant fièrement dans notre cuisine.

11:26 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : robot ménager, aldi

08/01/2010

Vive la cuisson lente

Ca y est, nous y sommes passé aussi; nous avons testé la cuisson lente. Quoi, vous n'avez jamais entendu parler de la cuisson lente ? C'est la nouvelle mode en cuisine. L'idée est de cuire de la viande à très basse température pendant très longtemps. De cette façon, la viande ne se déssèche pas et est bien plus goûteuse.

Bref, pour le réveillon, nous avons décidé de préparer un gigot d'agneau de cette façon. L'avantage est aussi que l'on peut l'enfourner bien à l'avance et l'oublier jusqu'au moment où on décide de le servir.

Nous avons choisi un gigot d'agneau que nous avons fait désosser par le boucher (on détache l'os de la chair, mais on le laisse au milieu du gigot qui est alors ficelé). Je l'ai fait mariner avec de la moutarde, de l'huile, du laurier et du romarin (haaa le romarin avec l'agneau). Le lendemain, j'ai épongé la marinade et j'ai cuit l'agneau dans une cocotte non fermée dans un four préchauffé à 250° pendant 20 minutes (c'est une étape très importante afin de former une légère croute qui retient les sucs dans la viande). Il faut ensuite le sortir, recouvrir la cocotte d'aluminium et laisser le four ouvert afin qu'il refroidisse et redescende à une température de 80 °. Une fois la température atteinte, on retire l'aluminium et on enfourne durant 5 ou 6 heures à 80°. Attention, pas de sel durant la cuisson.

Et alors, quelle splendeur, un gigot rosé à plaisir, tendre, juteux et goûteux. Cela a été une réussite. Nous l'avons servi avec des pommes de terre reconstituée, des mini-choux verts, des jeunes carottes blanchies et poêlées et des fagotins de princesses.

07:09 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : gigot, agneau, cuisson lente

30/11/2009

semaine de la frite

Cette semaine a été déclarée "semaine de la frite" par le Ministre (futur président du CDH) Lutgen. L'idée est de promouvoir un produit "bien de chez nous" avec des ingrédients "bien de chez nous" ... Je me suis dit pourquoi pas puisque la qualité des frites servies dans nos friteries a tendance à vachement  diminuer. En plus, on parle de friteries labelisées.

Je me rends donc sur le site dédié à cette semaine et je suis accueilli par une très jolie photo d'un cornet de frites et une chanson débile (et oui, c'est la crise, on a dû se rabattre sur une une société de communication au rabais). On dispose aussi d'une liste des friteries labelisées. Mais quand on s'intéresse aux critères du label, on est vite déçu ; il y en a 3 :

1° vendre principalement des frites

2° utiliser des pommes de terre fraîches et belges

3° n'utiliser que des barquettes ou des cornets en carton

Et on se dit : "hé qwé, c'est tout ?!?" La cuisson, l'utilisation de graisse de boeuf, le fait de peler et de couper les frites, des étapes fondamentales pour obtenir de vraies bonnes frites, on n'en parle pas ?

Bref, grande action de pub (de propagande diront certains) pour le lobby de la patate, mais rien de bien sérieux. Et pourtant, il y a à faire.

http://www.semainedelafrite.be/index.html

PS : je suis toujours demandeur d'adresses de véritables friteries.

08:52 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frites