Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/05/2010

Snack à Mons

Lors d'un post sur le snack Ganesh dans city 2, un commentateur relevait la difficulté de trouver un snack original proposant des produits convenables.

Et c'est vrai qu'entre la junk-food et les sandwiches insipides et gorgés de sauce à base de mayonnaise, l'offre est plutôt pauvre. A Mons, nous avons la chance de disposer d'un snack qui propose autre chose et cela à un prix raisonnable. Il s'agit du snack "picnic" qui est en fait une extension du restaurant Boule de Bleu.

Boule de bleu est un restaurant relativement connu à Mons qui offre une carte surtout composée de salades. L'idée est de travailler avec des produits frais, de qualité et cuisinés sur place. Il y en a pour tous les goûts et l'offre est très variée. Un bon conseil, réservez si vous avez envie d'y dîner car, c'est régulièrement complet.

Ils ont eu la bonne idée d'ouvrir une extension qui propose sandwiches, salades, et autres pan bagnat ou ciabatta. Si l'inspiration est plutôt méditaréenne, on en trouve pour tous les goûts. Ainsi, on peut y déguster des sandwiches fourrés au pain de viande tomaté avec aubergine grillée et huile d'olive, à la mozzarella et tomates (qui ont du goût), ou des salades au fromage de chèvre, au poulet (du vrai, pas du sorti d'une boîte), des salade de pâtes, ... Enfin, un snack dont les produits ont du goût. Un snack où l'on choisirait plusiseurs sandwiches ou tartines parce qu'on n'arrive pas à se décider. En plus, c'est copieux et pas plus cher qu'un "bête" sandwiche (et oui, les sandwiches peuvent être bête).

Ne manquez pas non plus leurs délicieux tiramisu au speculoos dans lesquels il y a vraiment du mascapone et pas une mousse insipide et trop légère. Attention, après, c'est très difficile de ne plus en reprendre un.

A bon entendeur

 

15:06 Publié dans snacks | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : snack, boule de bleu, picnic, mons

07/12/2009

Ganesh ouvre moi tes bras

Pour moi, snack, cuisine rapide, ne sont pas toujours synonymes de mauvaise cuisine. Déjà, je suis amateur de bonnes friteries (vous devez commencer à le savoir, hein ?), mais comme tout un chacun, je me rends dans des snacks de temps en temps, parce que je n'ai pas toujours le temps d'aller au restaurant, mais aussi parce qu'il y en a certains que j'apprécie. (J'ouvre d'ailleurs une parenthèse pour fustiger ces gens qui chante les louanges d'un type de cuisine et passent leur temps à démolir un autre. Je peux autant apprécier un grand restaurant gastronomique, qu'une pizza, un paquet de frites ou un mc do).

Un snack où je me suis rendu régulièrtement et où je vais encore lorsque je suis de passage à Bruxelles est le Ganesh. Il est situé dans la zone restaurant de City 2. comme son nom l'indique, il s'agit de cuisine indienne. Je n'y ai jamais été déçu. Il propose une cuisine variée (ça change des sandwiches) qui va des chapatis (crèpe fourrée de viandes diverses) au tandori, en passant par les beignets à l'oignon et gingembre, les samosas et autres boulettes kefta. Tout cela sent bon le cumin et la coriandre comme il sied à la cuisine indienne. On y trouve aussi évidemment des plats végétariens.

Pour le prix et le lieu, c'est très honnête à mon sens. La cuisine est d'ailleurs faite par des indiens. Evidemment, il faut manger au milieu de city 2, entre un escalator et un ascenseur. Mais en ces périodes de fête et de shopping forcené, si vous passez par la rue Neuve, je vous le conseille.

21/08/2009

De la difficulté de trouver de bonnes frites

Ca risque de devenir un post récurrent de ce blog, car c'est un problème qui me tient à coeur. Hé oui, j'ai beau adorer la grande gatronomie, je ne rechigne jamais devant un bon saclot de frites.

Par contre, trouver de bonnes frites, ça devient une véritable quête du Graal (c'est déjà la seconde fois que j'utilise le mot quête, est-ce récvélateur d'une perversité ??).

Une bonne frite doit être fraiche, coupée à la main (et même pelée à la main) et cuite dans de la graisse (l'idéal est un mélange à 70% de blanc de boeuf, 20 % de saindoux et 10 % de graisse de cheval).

Or, de plus en plus de fritistes (?!?) sont passé à la pomme de terre pré-découpée et à l'huile de friture. Grave erreur. Vous vous retrouvez alors avec des frites molles, qui si elles ne sont pas mauvaises, ne sont pas addictives.

Un exemple ? : le restaurant-friterie "Chez Roger" à La Panne. Je dis restaurant-friterie, car il s'agit d'une friterie qui s'est transformée en resto au fil des ans. La friterie est d'ailleurs toujours en place à l'entrée du resto. Vous y trouvez des frites coupées par le patron et cuites dans la graisse. Je défie quiconque den laisser dans son assiette, une fois qu'on y a touchés, on ne peut plus s'arrêter.

 

Bref, tout ce post pour faire savoir que je suis toujours preneur de telles adresses. A bon entendeur !

13:42 Publié dans friteries | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frites, friteries, snack